CLAUDE APPELL - DANS L'ESPACE (1959)

CLAUDE APPELL - DANS L'ESPACE (1959)


Quatrième de couverture
Depuis toujours, l'homme a cherché l'évasion. Il a toujours voulu repousser plus loin les frontières des « terres inconnues ». Il a tout essayé. Et depuis l'Antiquité, le ciel lui est apparu comme la voie la plus parfaite sinon la plus compliquée. Icare imitait les oiseaux. Le génial Léonard de Vinci dessinait les plans d'une machine à voler. Blériot le premier franchit la mer. Des avions sillonnent maintenant le ciel, mais... mais tous ces avions tournent autour de la terre. Comment aller plus loin encore ? Voilà déjà quelques années que des savants étudient les fusées qui seules peuvent repousser les horizons de l'homme jusqu'au Cosmos. Dans ce livre, à travers l'histoire d'une famille française et en participant aux recherches et aux angoisses du savant Marc Duarnet, de son frère et de son neveu, vous vivrez la grande aventure d'un voyage vers l'espace inconnu et fascinant.
 

Illustration de Georges BrientIllustration de Georges Brient

Illustration de Georges Brient

Comment un court roman jeunesse vous invite à découvrir l'histoire de l'astronautique.

Avant toute chose, il est bon au court de la lecture de garder en tête que le roman a été publié dix ans avant que les premiers hommes ne posent le pied sur la Lune.

Claude Appell (1921-1976) était journaliste et écrivain pour la jeunesse. Intéressé par la conquête spatiale, il publia en 1959 Dans l'espace. La même année sort sous le pseudonyme Paul Cogan Les pionniers de l'espace dans la collection Jean-François aux éditions Fleurus.
Si Dans l'espace est publié en collection jeunesse, le niveau d'intérêt qu'il suscite est bluffant. D'abord, les héros sont des adultes. Au début du récit, ils apparaissent enfants, mais on les suit sur plusieurs décennies et évoluent parmi des personnages ayant pour la plupart existé.
La première partie qui représente pas moins de trois quart du roman et qui s'échelonne de 1927 à 1958, est un panorama de l'Histoire des fusées : des prémices de l'aviation aux lanceurs de satellites en passant bien sûr par les tristement célèbres « V2 » développés par l'allemand Wernher Von Braun ou par le terrible destin de la petite chienne Laïka. D'une grande véracité scientifique, rien ne manque : les évolutions technologiques, la compétition russo-américaine, les grands noms de la conquête spatiale, la poussière lunaire « la régolithe » (véritable problématique pour les futurs astronautes puisqu'elle peut recouvrir sur plusieurs mètres d'épaisseur la surface des mers lunaires et mettre en péril l'alunissage) etc. Et cette Histoire conduit à la première mission lunaire habitée en 1969 mais qui dans le roman ne semble pas réalisable avant les années 70.
La seconde partie, bien plus courte, nous projette dans le futur, en 1975.
Il n'y a aucun doute que cette aventure d'anticipation sympathiquement rétro ait suscité des vocations d'astronaute parmi la jeunesse des années 60.

Si vous tombez sur ce petit roman en chinant, ne lui tournez pas le dos. Il plaira à vos enfants (à partir de 12 ans) et à vous si vous êtes féru d'Histoire. Une Histoire qui a des ailes. Et, cerise sur le gâteau, il est très joliment illustré par Georges Brient.

Double page intérieure illustrée par Georges Brient

Double page intérieure illustrée par Georges Brient


Au titre de la Mémoire, voici quelques annotations récapitulatives de l'ensemble des noms, lieux et évènements qui ont marqué l'histoire de la conquête spatiale qui sont évoqués dans le roman.
 

Exploits des précurseurs de l'aéronautique et de l'astronautique

Louis Blériot à bord de son « Blériot XI »

Louis Blériot à bord de son « Blériot XI »

1760
♦ Un des frères Ruggieri (célèbre famille d'artificiers italiens) lança une fusée à deux cents mètres de haut portant le premier « astronaute », un mouton qui retomba sain et sauf en parachute
1903
♦ Orville Wright (1871-1947) et Wilbur Wright : premier vol motorisé aux USA
1905
♦ Ferdinand Ferber (1862-1909) : premier vol motorisé en France
Gabriel Voisin (1880-1973) : Constructeur et pionnier de l'aviation, il modifie un de ses planeurs en hydravion
1906
♦ Alberto Santos-Dumont (1873-1932) : premier record officiel sur le sol français. Maintient son engin volant au-dessus du sol sur une cinquantaine de mètres dans la plaine de Bagatelle (Paris 16e)
1908
♦ Henry Farman (1874-1958) : effectue le premier vol en circuit fermé d'un kilomètre à Issy-les-Moulineaux sur un biplan Voisin
1909
♦ Louis Blériot (1872-1936) : traversée de la Manche sur un avion de sa conception, le « Blériot XI »
1909
♦ Hubert Latham (1883-1912) : premier aviateur à survoler une grande ville d'un bout à l'autre. C'est ainsi qu'il survole Berlin en partant de Johannisthal
1910
♦ Geo Chavez (1887-1910) : premier à franchir la barrière sud des Alpes sur un monoplan « Blériot XI »
1913
♦ Roland Garros (1888-1918) : première traversée de la Méditerranée
1927
♦ Robert Esnault-Pelterie (1881-1957) : outre le fait qu'il ait été le premier à concevoir et tester en 1907 un monoplan à la structure métallique, il s'intéresse dès 1912 à la possibilité de vols spatiaux et crée en 1927 le « Comité pour la promotion des voyages dans l'espace ». C'est au cours de la première réunion que le terme « astronautique » fut proposé par le président de l'Académie Goncourt, membre du comité, J.-H. Rosny aîné, pour nommer cette science émergente. Il publie la même année L'Exploration par fusées de la très haute atmosphère et la possibilité des voyages interplanétaires.


Chronologie des faits historiques

Charles Lindbergh et son avion le « Spirit of Saint Louis »

Charles Lindbergh et son avion le « Spirit of Saint Louis »

1927
♦ L'histoire démarre alors que Charles Lindberg, à bord de son « Spirit of Saint Louis », vient de relier New-York à Paris alors que quelques mois plus tôt Charles Nungesser, s'écrasait dans l'Atlantique en tentant le même record. L'information est relayée par Radio Tour Eiffel qui diffuse depuis 1921.
♦ On croise dans les rues les dernières « Citroën B2 », dont les caisses avaient servi de base aux autochenilles des célèbres croisières Citroën : celle du Sahara (1922) et de la Croisière Noire (1924-1925)
♦ Création de la « Verein für Raumshiffahrt » ou VfR (« Association pour la navigation spatiale », traduit dans le roman par « Ligue pour la Navigation Interstellaire »), association allemande d'amateurs passionnés de fusées et de vols spatiaux
1929
♦ Publication du livre de l'autrichien Hermann Oberth (membre de la VfR), Wege zur Raumschiffahrt (traduit par l'auteur par Les voies de la navigation interstellaire, livre non-traduit en français)
1931
♦ Au Raketenflugplatz Berlin (site de lancement berlinois près de l'aéroport), débutent des essais de lancement par des membres de la VfR (dont Rudolf Nebel et Wernher Von Braun, pionniers allemands du vol spatial) de la fusée « Mirak », diminutif de « Minimumsrakete », une des premières fusées à carburant liquide.
1942-1943
♦ Déploiement de la production des « V2 » (pour « Vergeltungswaffe 2 » ou en français « arme de représailles »), missiles de destruction développés et perfectionnés durant des années à partir de la fusée « Mirak » par Wernher Von Braun
1949
♦ Succès du lancement sur le site de White Sands au Nouveau-Mexique de la fusée « Bumper » (combinaison d'un missile « V2 » et d'une fusée-sonde « Wac Corporal ») créé par Wernher Von Braun, devenu après la guerre citoyen américain, pour tester le lancement de missiles à deux étages, étudier les phénomènes de haute altitude et augmenter la vitesse et l'altitude des trajectoires
1949-1958
♦ Le Centre d'Essai des fusées de Guir près de Colomb-Béchar dans le Sahara teste le « PARCA » (Projectile Autopropulsé, Radioguidé, Contre Avion). Le projet de ce missile anti-aérien français fut abandonné au profit du missile américain « Hawk »
1953
♦ Le pilote américain Albert Scott Crossfield (1921-2006) est le premier homme à voler à Mach 2 (deux fois la vitesse du son). Il contribuera ensuite à l’élaboration de l'avion-fusée « X-15 » qui en 1967 atteindra presque Mach 6 en volant à 7272 km/h
1954
Le Colonel John Stapp (1910-1999) de l'U.S. Air Force devient l'homme le plus « rapide » du monde en supportant une accélération de 1017 km/h.

1957
♦ Lancement réussi par l'URSS du satellite « Spoutnik 1 », premier engin mis en orbite autour de la Terre
♦ La chienne Laïka devient le premier être vivant à être mis en orbite à bord du satellite russe « Spoutnik 2 »
♦ Le physicien américain et Lieutenant Colonel de l'US Air Force David G. Simons (1922-2010) est maintenu à plus de 19 miles (30 km) au-dessus du sol, suspendu dans une cabine à un ballon gonflé à l'hélium ce qui lui vaudra le record d'homme le plus « haut » du monde
1958
♦ Lancement d'« Explorer 1 », premier satellite américain, en réponse au « Spoutnik » russ, grâce au missile « Jupiter-C » (ou « Juno ») développé par Wernher Von Braun
♦ Le pilote américain Donald G. Farrell (et non John dans le roman) participe à une expérience supervisée par le Colonel Steinkamp de la division médicale de l'Air Force à la base Randolph qui le laissera isolé pendant une semaine dans une cabine de simulation reproduisant les conditions d'un voyage Terre-Lune et retour.


Les lieux

Rudolf Nebel et Wernher Von Braun au Raketenflugplatz Berlin

Rudolf Nebel et Wernher Von Braun au Raketenflugplatz Berlin

♦ Raketenflugplatz Berlin (Berlin) : Base d'essai et de tirs
White Sands (Nouveau-Mexique) : Base d'essai et de tirs
Redstone (Huntsville, Alabama) : Base d'essai et de tirs
Guir (Colomb-Béchar, Algérie) : Centre d'essai des fusées
Brétigny-Sur-Orge (Région parisienne, France) : Centre d'essai en vol
Randolph Air Force Base (Minnesota) : Base d'essai et de tirs
Le Restaurant de la Tour Eiffel (Paris) : Restaurant qui n'existe plus sous cette forme et dans son appellation
The Top of the Mark (San Francisco, Californie) : Restaurant toujours en activité
 


Claude Appell
Illustrations de Georges Brient
Dans l'espace, 1959
♦ Librairie Charpentier Paris, coll. Lecture et Loisir

 

Crédits photos, images & textes ©2018-2019 Herveline Vinchon - Article publié sur l'ancien blog de la librairie Soleil Vert en avril 2018, mis à jour en décembre 2019 - Ne pas reproduire sans autorisation

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article