JULES VERNE - UN DRAME AU MEXIQUE (1851-1876) - PRÉFACÉ ET ANNOTÉ PAR HERVELINE VINCHON

JULES VERNE - UN DRAME AU MEXIQUE (1851-1876) - PRÉFACÉ ET ANNOTÉ PAR HERVELINE VINCHON


Résumé
En octobre 1825, une mutinerie éclate à bord de deux navires espagnols. Elle est menée par le lieutenant Martinez et le gabier José. Leur but est de livrer ces navires au gouvernement mexicain, qui n'en possède encore aucun. Paradoxalement, l'aspirant Pablo et le contremaître Jacopo, pourtant dévoués aux deux capitaines assassinés, rejoignent les rangs des mutins.
 

Cette nouvelle savoureuse et plaisante qui nous transporte bien loin, sous d'autres tropiques a d'abord été publiée en 1851 sous le titre : L'Amérique du Sud. Études historiques. Les premiers navires de la marine mexicaine, avant d'être retravaillée et rééditée par l'auteur en 1876. Cette nouvelle, première éditée par Jules Verne dans la revue Le Musée des Familles, naît d'un fait historique survenu en 1825 au Mexique, très récemment indépendant. (voir annotations)
Bien évidemment, c'est le prétexte pour l'auteur de nous faire voyager au travers d'un récit qui démarre dans l'action avec la mutinerie de deux vaisseaux espagnols puis qui se poursuit par la découverte de la région entre Acapulco et Mexico. Il nous fait parcourir des contrées inconnues, traverser des villages perdus dans la Sierra Madre et le plateau de l'Anahuac, observer la flore, et surtout, il rend compte d'une époque historique avec l’œil de l'observateur, laissant aux historiens futurs une source précieuse d'informations.
Même si Jules Verne n'a pas toujours fait les voyages qu'il décrit, il utilise les données et les rapports de ses contemporains pour s'assurer la plus grande vraisemblance malgré quelques approximations. Outre le récit de voyage et d'aventures auquel Un drame au Mexique se réfère, il y a aussi une dimension mystérieuse, proche du thriller, qui entoure les personnages. N'oublions pas le mot « drame » du titre, et l'auteur entend bien ajouter à sa narration ce petit plus de suspense qu'il distille intelligemment. Aussi le dénouement de cette histoire est-il d'un ressort inattendu ou pas. On peut au gré de la lecture repérer quelque allusion à cette fin et en observant bien la psychologie des personnages se douter que le drame sera effectivement à venir. Oserai-je placer ce premier texte de Jules Verne en polar ? Peut-être pas, même si, vous en conviendrez à sa lecture, certains codes du genre sont déjà perceptibles.

Version gratuite préfacée et annotée à télécharger


Note de Chroniques Terriennes
Pour satisfaire votre curiosité et si vous n'avez jamais lu cette nouvelle, vous trouverez ci-dessous en .PDF une version préfacée et annotée par mes soins à télécharger. Le texte étant libre de droit, je l'ai récupéré afin de pouvoir y ajouter de nombreuses informations, visuels et cartes, pour qu'à votre lecture, vous puissiez vous immerger autant que moi sans avoir à passer du temps dans vos dictionnaires. Le texte étant tout à fait accessible aux plus jeunes, je vous invite à le faire découvrir à vos enfants dans cette "version pédagogique" qui, j'espère, satisfera votre curiosité.
J'ai effectué ce long travail avec plaisir et sans la prétention de me substituer aux connaisseurs de Jules Verne, et cela n'a pu se faire qu'avec les éléments que j'avais en ma possession ou disponibles sur le net.

Que les verniens qui repèreront d'éventuelles erreurs d'appréciation ou d'interprétation de ma part apportent une critique constructive. Mon texte pourra toujours être modifié ou enrichi.
 

Crédits couverture, textes & supplément annoté ©2018-2020 Herveline Vinchon - Cet article a été initialement écrit en février 2018 pour l'ancien blog de la Librairie Soleil Vert et mis à jour en 2020 pour Chronique Terriennes - Ne pas reproduire sans autorisation.

Texte intégral, préfacé et annoté, illustrations originales agrémentées d'iconographies supplémentaires

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article