Peter Hyams - Capricorn One (1977)

Peter Hyams - Capricorn One (1977)

L'histoire
Une fusée embarque trois astronautes dont la mission est de se poser sur la planète Mars. Brubaker, Willis et Walker prennent place dans la capsule et attendent le départ. Le compte à rebours est commencé lorsque soudain, la capsule s'ouvre. On vient les chercher et on leur demande de quitter précipitamment leur appareil. Les trois astronautes sont évacués par avion et pourtant, la fusée partira comme si de rien n'était... Dans une ancienne base militaire désaffectée, on explique la situation aux trois astronautes. L'on prétexte que le système de survie était défaillant et qu'ils auraient péri dans ce voyage. Mais pour ne pas décevoir l'opinion publique et conserver les capitaux pour d'autres expéditions, la Nasa a préféré simuler les premiers pas sur Mars...

Peter Hyams - Capricorn One (1977)Peter Hyams - Capricorn One (1977)

Seriez-vous choqué si vous appreniez que le plus grand événement de l'Histoire récente ne s'est pas passé du tout ?

La mission étant vite interrompue, le film se transforme récit d'aventure et en thriller politique basé sur une supercherie qu'un journaliste va tenter de mettre au jour malgré plusieurs atteintes à sa vie. Il n'y a donc pas de voyage spatial, ni de vrais paysages martiens, mais un plateau de cinéma pour jouer cette mascarade qui rappelle le faux documentaire du français William Karel Operation Lune (2002) : il imagine qu'on ne soit pas allé sur la Lune, mais que l'administration américaine ait voulu se couvrir d'un éventuel échec de la mission Apollo 11 en réalisant en studio, avec l'aide de Stanley Kubrick, des images des premiers pas de l'Homme sur la Lune. Ces scénarios du film et plus tard du doc sont inspirés par les théories conspirationnistes du programme Apollo 11.
À sa sortie, la critique se scinda en deux groupes. Pro et anti Capricorne One. Ces derniers redoutaient que le film donna du grain à moudre aux politiciens anti-programme spatial et ils s'effrayaient par avance de la propagande du « "Cela" s'est probablement passé en 1969 » alors pourquoi pas dans l'avenir avec Mars. Ils craignaient que ça ne mette des idées dans la tête de certains ou renforce les doutes des autres à un moment où la crédibilité de la NASA était déjà remise en question. L'idée même de censurer le film fut émise.

On peut noter un très bon casting : Elliott Gould, James Brolin, Sam Waterston et même une courte apparition de Telly Savalas). La seule ombre au tableau : O.J. Simpson dont on se demande bien ce qu'il vient faire là tant ses répliques sont minimalistes et son jeu bancal voire insignifiant. Depuis 1977, l'athlète américain enchaîne blessure et trouble visuel. Il tente donc de s'immiscer sur les plateaux mais reste un acteur très mineur.

En 2007, un remake, Capricorne Two, devait être tourné par David Dobkin. Le projet n'a pas abouti. Idem en 2008, avec John Moore aux commandes sur un scénario de Peter Buchman.


Anecdote
Peter Hyams fait un clin d’œil à son propre film dans A sound of thunder tourné en 2004. Dans ce film adapté d'une nouvelle de Ray Bradbury mais aucunement martien, le personnage de Hatton reçoit des clients après leur safari. Il les compare à de grands explorateurs tels Christophe Colomb découvrant l'Amérique, Neil Armstrong marchant sur la Lune... et "Brubaker" atterrissant sur Mars : Brubaker le commandant de la mission Capricorne One.
 


Peter Hyams
Capricorne One (1977) avec Elliott Gould, James Brolin, Sam Waterston

♦ Existe en DVD et Blu-Ray
 

(Côte martienne ) (Côte plaisir ♥♥)


Crédits images & textes ©2007-2020 Herveline Vinchon - Articles publiés sur l'ancien blog Culture Martienne en juillet 2007 et mis à jour en septembre 2020 - Ne pas reproduire sans autorisation

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Koyolite Tseila 08/09/2020 07:43

"Capricorn One" est un excellent thriller sur fond de conquête spatiale. J'ai beaucoup aimé. Le scénario est bien construit (quoique parfois difficilement crédible) et l'action est rythmée. C'est un film trop rarement diffusé à la TV, malheureusement. Je n'ai pas eu l'occasion de le revoir depuis 2011. Ton article m'a donné envie de le revisionner, merci ^-^

Erwelyn 21/09/2020 05:30

Pourtant au yeux des complotistes, il est plus que crédible ☺