JOE LANSDALE - LES ENFANTS DE L'EAU NOIRE / EDGE OF DARK WATER (2012)

JOE LANSDALE - LES ENFANTS DE L'EAU NOIRE / EDGE OF DARK WATER (2012)


Quatrième de couverture
Texas, années 1930. Élevée dans la misère au bord de la Sabine, qui s'écoule jusqu'aux bayous de Louisiane, May Linn, jolie fille de seize ans, rêve de devenir star de cinéma. Un songe qui s'achève brutalement lorsqu'on repêche dans le fleuve son cadavre mutilé. Ses jeunes amis Sue Ellen, Terry et Jinx, en rupture familiale, décident alors de l'incinérer et d'emporter ses cendres à Hollywood. May Linn ne sera jamais une star, mais au moins elle reposera à l'endroit de ses rêves. Volant un radeau mais surtout le magot d'un hold-up, la singulière équipe s'embarque dans une périlleuse descente du fleuve, le diable aux trousses. Car non seulement l'agent Sy, flic violent et corrompu, les pourchasse, mais Skunk, un monstre sorti de l'enfer, cherche à leur faire la peau. Quand vous décidez de faire vôtres les rêves d'un autre, ses pires cauchemars peuvent aussi profiter du voyage.
 

Aventure trépidante mettant en scène un trio d'ados prêts à tout pour honorer la mémoire de leur amie, retrouvée morte dans une rivière du Texas. Les faits se déroulent dans les années 30, une époque où il n'est toujours pas bon d'être noirs ou homosexuels, dans les états sudistes. Les personnages principaux sont une jeune blanche, amie avec un garçon gay et une fille noire. Ce trio improbable dans une Amérique pleine de haine, de racisme et de ségrégation trouve néanmoins la force d'exister, de survivre et de se battre.
Leurs réflexions sur la condition de leur amitié sont très avant-gardistes, modernes, dénuées de censure. Une amitié entière au delà des préjugés qu'ils doivent combattre. Et elle ne fera que se consolider face à l'adversité, aux dangers vers lesquels leur aventure les mène.
Une très belle histoire humaine, qui a tout du roman initiatique, au travers des yeux d'une jeunesse pleine d'espoir, une histoire dont certains éléments ne sont pas sans rappeler des films comme La rivière sans retour ou La nuit du chasseur.


Joe Lansdale Les enfants de l'eau noire (Edge of dark water, 2012)
♦ Folio

 


Crédits images, textes ©2015-2020 Herveline Vinchon - Article publié sur l'ancien blog de la librairie Soleil Vert en décembre 2015 et mis à jour en octobre 2020 - Ne pas reproduire sans autorisation

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article