👽🔖 ROBERT CHAVANAC (1936-2016) ANECDOTE MARTIENNE

👽🔖 ROBERT CHAVANAC (1936-2016) ANECDOTE MARTIENNE

 

Dans la revue Fiction n°46 de Septembre 1957 est publiée une nouvelle (non martienne) d'un certain Robert Cohen, Désertion. Dans la présentation de cet auteur marseillais, il y a un petit extrait de la lettre de présentation qu'il a envoyée avec sa nouvelle que j'ai trouvé assez rigolo :

Mon premier essai en science-fiction date de 1948, alors que j'avais 12 ans. J'avais écrit une archiclassique histoire de « guerre des mondes » avec combats de fusées et martiens à grosse tête. Un invraisemblable mélange de H.G. Wells et de Guy L’Éclair. Comme j'avais le tort de travailler à cette histoire pendant les heures d'études, au lycée, le manuscrit finit par échouer entre les mains de mon professeur de français qui ne trouva rien de mieux que de le lire à haute voix à toute la classe, livrant sans pitié mes invraisemblances et mes contradictions à l'hilarité de mes camarades. Assez déçu de ne pas être un enfant prodige, je cessai toute activité dans ce domaine.

Revue Fiction n°46 (1957)

👽🔖 ROBERT CHAVANAC (1936-2016) ANECDOTE MARTIENNE

Effectivement, l'auteur ne semble pas s'être ressayé à ce genre en dehors de cette unique nouvelle de SF, préférant les romans de guerre et d'aviation qu'il écrira sous le pseudonyme de Robert Chavanac, principalement dans la collection « Feu » du Fleuve Noir.


Crédits images & textes ©2018-2021 Erwelyn - Article publié sur l'ancien blog Culture Martienne en avril 2018 - Ne pas reproduire sans autorisation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christophe M (C.Columbus) 24/08/2021 17:54

C'est complètement dégoutant d'avoir fait ça. Ce prof dénigrant n'était sans doute qu'un "vieux de la vieille" ancré dans des traditions arriérées.

KoyoliteTseila 22/08/2021 12:55

Comme quoi un professeur moqueur peut détruire à jamais les rêves d'un enfant. De la méchanceté pure et dure.

Erwelyn 26/08/2021 09:16

Heureusement il y a de belles histoires : Guy Degrenne, par exemple ;)