👽📚 CHARLES L. FONTENAY - LÂCHEZ TOUT ! (UP !, 1957)

👽📚 CHARLES L. FONTENAY - LÂCHEZ TOUT ! (UP !, 1957)


Résumé
Lors de la première mission martienne, l'équipe est confrontée à une fuite dans le réservoir d'oxygène des moteurs empêchant le module de reconnaissance « Phobos » de redécoller pour rejoindre le « Marsward », l'astronef resté en orbite. Al Carver, l'ingénieur de bord, un personnage au comportement égocentré n'en n'est pas moins très crédule et se laisse persuader qu'il peut extraire le « Phobos » de l'attraction martienne par simple lévitation.
 

Charles Louis Fontenay (1917-2007) était un écrivain américain. On lui doit d'autres textes martiens qui n'ont pas été traduits : le roman Rebels of the Red Planet (1961), la série de romans jeunesse Kipton Chronicles (1995-1999), les nouvelles The Martian Shore (1957) et West O'Mars (1958).

Cette nouvelle touchante est écrite sur le ton du réalisme scientifique et propose une aventure spatiale qui devrait se solder par une catastrophe humaine : suite à une avarie, une équipe d'astronautes ne trouve pas le moyen de redécoller du sol martien pour rentrer sur Terre. Cela destinerait donc ces hommes à devoir survivre en espérant une hypothétique mission de secours. Il faut donc s'activer pour trouver de quoi produire du carburant avec les rares ressources qu'offre Mars.
Mais c'est sans compter un membre de l'équipe particulièrement agaçant par son comportement égoïste et à qui, malgré la situation désespérée, ces équipiers, avec ironie plus qu'humour, suggèrent de réfléchir à une solution loufoque, mais présentée avec un bel aplomb : la lévitation. Or, ils ne s'attendent pas à ce que cet ingénieur des plus cartésiens s'attèle à cette tâche et s'y enferme alors même que la « blague » est avouée.
Et cet homme, à qui l'on prête les pires intentions et ce jusqu'à la fin du récit, s'avèrera pourtant le sauveur inespéré, celui qui sauve « matériellement » mais aussi « humainement » par un acte de bravoure désintéressé qui ne laissera pas indifférents ses équipiers.
Ainsi cette nouvelle nous en dit long sur l'âme humaine et fait d'Al Carver, en fin de compte, un beau personnage romanesque.
 

DESCRIPTIONS MARTIENNES

(*Les textes en italique sont extraits de l’œuvre)


Climat : tempêtes. Saisons.
Flore : sauge de canal, une plante qui semble s'être implantée dans d'ancien lit de canaux ou de rivières. L'emploi du mot « canal » est bien sûr une référence aux fameux canaux de Schiaparelli, cet astronome italien persuadé que Mars était parcouru par de nombreux canaux rectilignes.
Lieu : La Grande Syrte pour « Syrtis Major Planum », un haut plateau volcanique de Mars, nommé ainsi par Camille Flammarion en référence à la Grande Syrte, dans le golfe de Lybie.
Mission : première mission martienne composée de dix hommes dont trois seulement descendront en reconnaissance sur Mars.
Paysage : sable rouge, collines, rochers
Ressources : eau. L'hypothèse évoqué au début du texte est que l'eau et l'oxygène sont présents dans le sous-sol martien et que l'activité volcanique de la région (Syrtis Major) les libère peu à peu. Plus tard, les astronautes trouveront effectivement de l'eau dans une grotte calcaire. Salpêtre (nitrate de potassium). Souffre.
Satellites : À la lueur des deux petits satellites de Mars... : Phobos et Deimos
 


Charles L. Fontenay Lâchez tout ! (Up !, 1957) • dans la revue Fiction n°51 de février 1958
 

(Côte martienne ♥♥) (Côte plaisir ♥♥)


Crédits images & textes ©2018-2021 Herveline Vinchon - Article publié sur l'ancien blog Culture Martienne en juin 2018 et mis à jour en mars 2021 - Ne pas reproduire sans autorisation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article