📚 JEAN-MICHEL CALVEZ - STYX (2007)

📚 JEAN-MICHEL CALVEZ - STYX (2007)


Quatrième de couverture
Sur une planète lointaine où cohabitent les colonisateurs terriens et les Lutins, Orfeu, journaliste, assiste au spectacle d'un musidancer. L'artiste met en scène la souffrance et les stigmates de la maladie qui le ronge. Orfeu cherche à comprendre. Comprendre STYx, qui contamine ceux qui éprouvent amour ou compassion et les conduit à la déchéance. Comprendre les Lutins. Alors qu'il enquête sur une série de meurtres abominables, Orfeu découvre une vérité insoupçonnée. Mais peut-on encore conjurer le danger qui menace la planète et ses habitants ?
Dans un univers où se mêlent modernisme et exotisme baroque, Jean-Michel Calvez dénonce certains travers de notre société. Il est question d'amour et de justice, de vengeance et de compassion, de colonisation... dans un roman, à la fois thriller et récit intimiste, au style musical et coloré.
 

Il y a peu de livres qui vous laissent une impression aussi forte lorsque vous les refermez [15 ans plus tard, je perçois encore l'émotion de ma lecture]. Ce bouquin qui mêle SF, thriller psychologique et sociologie est écrit avec une grande force d'âme. Jean-Michel Calvez introduit dans son texte beaucoup de lui-même. Son premier personnage, Orfeu, témoigne d'une sensibilité violente.
À la fois touché dans son amour et dans la perte de son compagnon, il est aussi avide de connaissance, de compréhension. Mais grâce à cette compassion qu'il ne peut se permettre, il outre-passe sa raison pour libérer sa rage. Ce qui se passe sur cette planète sans nom, colonisée par les humains, où évoluent les Lutins, n'est pas fondamentalement éloigné de notre quotidien. La colonisation et ses déviances arbitraires sont une chose mais la reconnaissance de la différence, la peur de l'autre, de l'étranger, de la maladie sont aussi autant de thèmes ici déployés avec justesse et rage.
Finalement, même l'auteur s'interroge sur le bien fondé de son univers. SF ? oui, dans son paysage, son environnement, son espace temps. Mais pas dans ces dénonciations, pas dans la démonstration de la nature humaine qui évolue toujours de la même façon. Ce livre démontre bien que quelque soit son avenir, l'être humain sera toujours prisonnier de ses ambivalences, de ses peurs, de ses paradoxes. Si vous n'êtes pas enclin à lire de la SF, lisez-le comme s'il se passait sur Terre, car finalement, çà n'a pas une grande importance, ce qui compte, c'est cette immersion dans l'âme humaine.


Jean-Michel Calvez STYx ♥♥♥ • Glyphes, 2007 • Atria, 2014 (édition révisée)
 


Crédits images, textes ©2008-2021 Erwelyn - Publié en novembre 2008 sur l'ancien blog de la librairie Soleil Vert - Ne pas reproduire sans autorisation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article