📚 ANTHOLOGIE - STRANGE CRAZY TALES OF PULPE (2020)

Arrière-plan ©Steph W ©Christophe Huet

Arrière-plan ©Steph W ©Christophe Huet


Présentation
Une anthologie de 13 nouvelles pulp inspirées de l’âge d’or des littératures de genre où des couvertures colorées et racoleuses cachaient des héros aux aventures rocambolesques, des cauchemars indicibles et des monstres de toutes origines. Des confins de la galaxie aux recoins oubliés de notre Terre, suivez-nous dans un voyage composé de 13 décors dépaysants.
 

Une fois n'est pas coutume, je vais faire ma feignasse. Nos amis du Galion des Étoiles et Le Chien Critique ayant chroniqué chacune des nouvelles avec des critiques, d'ailleurs, qui divergent - c'est ça qui est intéressant - je te (oui, aujourd'hui, lecteurice, je te tutoie) renvois vers leur article respectif. Ça sert à ça les partenariats, non ?
- Et c'est tout ? tu ne bosses pas un peu quand même, pour nous donner envie ? T'as pas aimé ou quoi ?

Ok, ok, ok. Du coup, les liens des copains, ce sera à la fin. Il y a donc très longtemps que je n'avais pas lu d'anthologie, qui plus est, regroupant uniquement des auteurs français.
Déjà, la couverture ! c'est quand même pas mal, honnêtement. Rien que par elle, on se retrouve projetés dans les années 30/50 ! Et le titre ! Si les accroches « strange », « crazy » et « tales » n'évoquent rien pour toi, je ne peux rien pour toi non plus. Et « pulpe », pulpe, pulpe, ce ne serait pas plutôt « pulp » ? Ah mais oui, c'est francisé. Un peu d'humour, ça commence bien. Et 164 pages, 13 nouvelles, pas mal. Pour... 9€, dites-vous ? J'achète ! C'est bon, comme ça ?
- Euh, mais tu peux nous dire ce que c'est que le pulp ?


Ach. Tu ne connais pas 👉 wikipedia ? Alors je résume (grandement). Faut remonter dans les années 30 aux États-Unis. Le terme pulps, abréviation de « pulp magazines » désigne des publications peu coûteuses car imprimées sur un papier de mauvaise qualité. Ils étaient très populaires durant la première moitié du 20e siècle. Ils avaient des couvertures racoleuses et publiaient essentiellement des fictions qu'elles soient fantastiques, policières, de science-fiction ou aventurières. Beaucoup d'auteurs majeurs y ont publié leurs premiers récits. Allez au pif : Asimov, Dick, Van Vogt, Bradbury, Clarke, McBain...
 

Faut vraiment que je fasse tout ici. Je peux continuer maintenant ?
- ... oui :(

J'ai ouvert (- Sans blague !!!) et PAF ! Nicolas Pagès ouvre le bal avec Allison Howlett : Opération Nectar. Alors voilà, tu me demandais ce qu'était le pulp ? Cherches plus. La première est la bonne. Si elles sont toutes de cet acabit, on va se régaler... ou pas, j'espère qu'il y aura de la variété ! Bref, elle en a tous les ingrédients [du pulp] : une aventure spatiale, une héroïne bad-ass, un acolyte pour le moins « spongieux », une chute qu'on ne devine pas, tout ça emballé dans de l'humour et un poil d'érotisme. C'est le pulp suranné que j'aime, écrit dans le ton des années passées. Parfait comme entrée en matière.

Les autres ? eh bien oui, elles sont vraiment, vraiment, vraiment...
- Quoi ?
Oh ! j'ai le droit de chercher mes mots ?
Disons : variées. Je ne veux pas être désagréable alors je pèse mes mots. Comme dans toute anthologie, il y a des nouvelles que j'aime plus que d'autres mais dans l'ensemble, elles sont toutes d'une belle qualité littéraire. Après, à toi de savoir si tu es plutôt humour, contacts extraterrestres, planètes lointaines, pilotes de vaisseaux intersidéraux, parfois « organiques » (oui, ben tu liras toi-même pour comprendre), légendes nordiques, catacombes, hôpital hanté, si tu es un rien sataniste (ça m'étonnerais pas, tiens) ou gothique, et si tu préfères les « chutes » qu'on ne voit pas venir (les meilleures) ou celles qui arrivent avec leurs gros sabots (tu n'es pas très exigeant, à ce que je vois) ?
Bref, tu as tout ça grâce à eux : Nicolas Pagès, Herr Mad Doktor, Denis Labbé, Séverine et Nicolas Maire, Jean-Pierre Favard, J.C. Gapdy, Bruno Pochesci, Henri Bé, Gwen Geddes, Yoann PS Anderson, Frédéric Lyvins, Jean-Marc De Vos, Southeast Jones. Tiens, d'ailleurs ce dernier, c'est à lui qu'on doit ce beau cadeau. Alors respect.

Voilà.
- Tu n'oublies rien ?

Tu fais c***. Bien sûr ! Il y a aussi des IL-LUS-TRA-TIONS dedans et en couleur, s'il te plait. De Cham, Maniak, Christophe Huet, Stef W. Et même un bon de commande pour des goodies.
- J'ai vu, mais j'ai quand même des doutes sur la zombite.

De toute façon, tu doutes de tout, même que je puisse faire une chronique quand j'ai la flemme.

Tout à un prix diabolique (vade retro †)

Tout à un prix diabolique (vade retro †)

 

J'AI ADORÉ, AU CAS OÙ CE N'ÉTAIT PAS CLAIR


Southeast Jones (anthologiste) Strange Crazy Tales of Pulpe ♥♥ (2020) • Les Artistes Fous Associés (et tu ne commandes pas chez Am💩 surtout quand on te donne le lien direct de l'éditeur)

Contient : Préface ; Opération Nectar Nicolas PagèsL’appendice à l’air vont les S’morrrrrr Herr Mad Doktor [ill. Maniak Stories Maniak] • Le destin des Nornes Denis LabbéPour un baiser Nicholas et Séverine Maire • [ill. Neon Trash Cham] • Le cimetière des innocentes Jean-Pierre FavardTempête stellaire JC Gapdy • [Ill. Invasion Christophe Huet] • Djinn Djihad Bruno PochesciLes souveraines de Bal-Shima Henri Bé • [Ill. Shivers Stef W] • Les orphelins de l’hôpital Saint-Jude Gwen GeddesLéviathan Yoann PS Anderson (ou Bruni - je n'ai pas très bien compris) • [Ill. The Tomb of Horror Cham et Maniak] • Zombie love Frédéric LyvinsDroit dans le mur Jean-Marc De VosNous n’irons pas dans les étoiles Southeast Jones
 


Crédits images (Arrière-plan) : ©Steph W ©Christophe Huet & textes ©2021 Erwelyn - Ne pas reproduire sans autorisation (pour ce que c'est respecté)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

southeast jones 25/03/2021 14:37

Ah , y a pas chez Amazon ^^, juste sur le site et en salon. Sinon, merci pour les auteur-ices, j'ai pris un grand plaisir à travailler avec eux.

Erwelyn 26/03/2021 08:51

C'est avec plaisir. Je suis assez sensible à l'univers pulp, comme tu as pu le voir, si tu as un peu vadrouiller ici. J'avoue, j'avais un GRANDDDD à priori vite évanoui. Ce n'est pas tant le fait que tous et toutes sont français, mais la culture pulp et le sens de la chute, ce n'est pas très inné dans nos contrées. Et comme je suis plutôt lectrice de SF de ces années là, je redoutais un peu. Au final, l'ensemble est cohérent, touche tous les genres du pulp (très chouette panel).
Donc bravo, car il y a les auteurs mais aussi l'anthologiste. Je ne te connaissais pas, ni l'édition, mais je vois une ligne éditoriale vraiment sympa. Je vais lire ton interview par le Chien Critique, pour en savoir, encooore plus. Brother watching you ♥☺☺☺

Nicolas Pagès 25/03/2021 14:16

Je plussoie Koyolite Tseila! Bon, en plus, me voici vachement honoré. Grand merci!

Erwelyn 26/03/2021 08:43

Avec plaisir. Du reste, tu ouvres l'antho donc, le choix de la première nouvelle doit donner le ton. Et la tienne était un beau choix de la part de l'anthologiste. Pour moi c'est une de celles qui respectent le mieux les codes du pulp. Quasiment toutes d'ailleurs, mais c'est comme les entretiens d'embauche, en général, on se souvient mieux du premier et du dernier ☺☺☺

KoyoliteTseila 25/03/2021 12:03

Ah ! La chronique en mode feignasse bourrée d'humour et même de propos intelligents (oui, oui), j'ai adoré !!! Me suis bien marrée à la lecture de cet article que je trouve très chouette. Merci pour ce moment de sourire.

Erwelyn 26/03/2021 08:39

Tant mieux. Parfois, j'ai envie de sortir du cadre académique ☺