📚 CHRISTOPHER STORK - DEMAIN LES RATS (1981)

📚 CHRISTOPHER STORK - DEMAIN LES RATS (1981)


Quatrième de couverture
À l'aide de stimulation électriques et de messages ultrasoniques, grâce aussi à une opération chirurgicale visant à éliminer les inhibiteurs d'hormones qui empêchent le développement intellectuel, le professeur Rathbone a créé une race nouvelle. Une race d'hommes ? Non. De rats. De rats surdoués et spécialement entraînés à faire la guerre. Une arme nouvelle, en quelque sorte, et peut-être l'arme absolue. Mais qu'arrive-t-il quand une arme échappe aux mains de ceux qui l'utilisent ? Qu'arrive-t-il quand des hordes de rats surdoués refusent d'obéir à leurs maîtres et partent faire leur guerre à leur manière et en fonction de leurs desseins ? C'est ce qu'apprendront, à leurs dépens, le professeur Rathbone et ceux qui l'entourent. C'est ce qu'apprendront en définitive tous les hommes de cette planète. Car aujourd'hui les hommes y sont encore chez eux. Mais... demain, les rats...
 

Christopher Stork est le pseudonyme collectif utilisé par les écrivains belges Stephan Jouravieff et José-André Lacour.

Si le titre Demain les rats fait référence au livre de Clifford D. Simak, 👉 Demain les chiens, il est d'un fond bien moins humaniste. Christopher Stork s'est illustré, dans les années 80, dans des romans d'anticipation catastrophistes et apocalyptiques qui ne laissent aucune chance à l'humanité. Les rats sont ici manipulés à des fins militaires par un savant fou rappelant le farfelu agronome Trofim Lyssenko et sa théorie de l'hérédité des caractères acquis. On y parle de manipulation génétique et d'intelligence collective, mais aussi du mythe contestable du « roi des rats ». Deux passages sont particulièrement intéressants : le premier met en scène le professeur Rathbone face à sa conscience avec ses réflexions intérieures sur la justification de ce qu'il fait subir aux rats ; le second est le tout dernier chapitre, sous forme de journal intime, celui du dernier homme, particulièrement touchant. Une vision donc très sombre mais qui ne retire en rien au plaisir de lecture. Demain les rats, en l'occurrence, se lit d'une traite car son rythme ne vous laisse aucun répit.


Christopher Stork Demain les rats • Fleuve Noir Anticipation n°1041
 


Crédits images, textes ©2009-2021 Erwelyn - Article publié sur l'ancien blog de la librairie Soleil Vert en août 2009 - Ne pas reproduire sans autorisation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KoyoliteTseila 01/06/2021 08:29

Voilà un auteur, ou plutôt devrais-je dire un pseudonyme, qui m'a été vivement conseillé. J'ai donc quelques livre de Christopher Stork sur ma pile à lire et peut-être que j'ajouterai aussi celui-ci.